home > About this report > En dialogue avec les stakeholders

Dialogue constructif avec les parties prenantes

Comme le secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie joue un rôle social prépondérant, essenscia accorde beaucoup d’importance au dialogue constructif avec les parties prenantes. La consultation des différentes parties concernées est caractéristique du fonctionnement d’essenscia. La concertation est le fil rouge qui traverse toutes les activités de la fédération. Nous pensons ici, par exemple, à la concertation sociale et bilatérale ou aux évènements impliquant différentes parties prenantes. La participation à divers organes consultatifs et de concertation régionaux, belges et européens témoigne aussi de la valeur que notre fédération accorde au dialogue.

Les différentes parties prenantes ont également été impliquées dans le processus d’établissement du rapport de durabilité. Dès le premier rapport de développement durable, elles ont en effet été consultées sur le choix des indicateurs. Pendant les différentes réunions avec les parties prenantes, ces dernières ont été invitées à apporter leur contribution. Et ce, aussi bien pendant la phase préparatoire qu’après la publication du rapport de durabilité.

Principales parties prenantes d’essenscia

Développement de vision

À la demande des parties prenantes, des textes de vision ont été élaborés pour chacun des
quatre P : People, Planet, Prosperity et Products. Ces visions reflètent les principales ambitions du secteur et orientent en même temps les nouvelles initiatives de la fédération, des sections professionnelles et des entreprises. Les objectifs à long terme ont été actualisés et étayés par diverses initiatives ayant été mises en œuvre dans la pratique. Ce rapport donne aussi des exemples concrets qui illustrent comment la fédération et les entreprises réalisent effectivement ces visions.

Un nouvel indicateur

Après la publication du précédent rapport de durabilité, les parties prenantes ont suggéré d’examiner s’il était possible de développer un indicateur pour l’utilisation efficace des ressources. Un tel indicateur s’avère de plus en plus important, surtout en raison de l’attention croissante portée à l’épuisement des ressources et de la nécessité croissante de passer d’un modèle économique linéaire à un modèle économique circulaire. Dans ce rapport, il en est fait mention pour la première fois dans la rubrique « Planet ». Qu’essenscia soit la première à traiter de ce sujet souligne une fois de plus l’engagement à long terme du secteur en faveur d’une société durable.