home > People > Formation des travailleurs

La formation continue essentielle pour l’avenir

  • La formation continue des travailleurs est essentielle pour un secteur hautement innovant et axé sur les compétences.
  • Plus de 54.000 personnes, soit 62% des travailleurs de l’industrie chimique et des sciences de la vie ont suivi un programme de formation en 2013 comparé à 45% dans l’industrie manufacturière, sans compter les formations informelles (« on the job training »). Une analyse plus affinée indique que, dans le secteur, il n’y a pas de différence substantielle concernant le taux de participation des hommes et des femmes à une formation.
  • En 2013, les entreprises de l’industrie chimique et des sciences de la vie ont dépensé pas moins de 147 millions € pour la formation continue de leurs travailleurs. Deux tiers concernent des formations formelles, un tiers des formations informelles. Cet effort financier représente 2,1% de la masse salariale du secteur et s’inscrit en droite ligne de l’objectif de 1,9% qui a été fixé par les partenaires sociaux dans l’Accord interprofessionnel de 1998. Un rapport d’un groupe d’experts sur la compétitivité et l’emploi publié en juillet 2013 pointe du doigt la prise en compte insuffisante dans les bilans sociaux de certaines composantes de coûts de formation telles que les rémunérations du personnel en formation (Personnel Absence Cost). Les efforts de formation des entreprises seraient bien plus élevés sur base des résultats d’une autre enquête réalisée au niveau européen (CVTS) qui prennent mieux en compte ces éléments. Sur base de cette enquête, l’indice financier s’élevait à 2,6% de la masse salariale en 2010 dans le secteur chimique, du caoutchouc, des plastiques et matériaux de construction pour la seule formation formelle.
  • Les partenaires sociaux de la chimie et des sciences de la vie gèrent ensemble Co-valent, les fonds de formation du secteur, avec une attention particulière pour la promotion de formations et le développement des compétences au sein des PME.
  • Le secteur dispose de deux centres de formation sectoriels : Cefochim et ACTA. Le Cefochim, situé à Seneffe, organise des formations dans le domaine de la production, la maintenance et la recherche dans l’industrie chimique et biopharmaceutique. Il a organisé plus de 140.000 heures de formation en 2014. Le Cefochim a également développé un système de formation en alternance pour les demandeurs d’emploi. Il est également partenaire des projets formation des pôles de compétitivité BioWin et GreenWin. ACTA, basé à Anvers, organise des formations dans le domaine de l’automatisation et les technologies de procédés. Par ailleurs, les partenaires sociaux du secteur de la transformation des matières plastiques et du caoutchouc en Flandre misent sur une large offre de formations sur mesure du secteur, via PlastIQ.
  • L’industrie chimique et des sciences de la vie est le premier secteur en Wallonie à avoir mis en place un système de formation en alternance pour un master en génie analytique. Le secteur contribue également à fournir des stages pour d’autres masters en alternance comme celui en ‘gestion de la production’ ou encore celui en ‘facility management’. Ce système permet aux étudiants de combiner enseignement supérieur et formation pratique en entreprise sur une base 50/50. En Flandre également, le secteur a démarré un projet intitulé ‘werkplekleren’ (Avogadro) en collaboration avec deux écoles supérieures et quatre entreprises du cluster chimique à Anvers.

Initiatives du secteur

Co-valent mise sur le talent

Developing talents creates chemistry and life sciences  

Co-valent est le fonds de formation du secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie. Son nom n’a pas été choisi par hasard. Une liaison covalente est notamment une liaison entre atomes où les atomes présentent une ou plusieurs paires d’électrons communes.

En tant qu’organisation de réseau, le fonds de formation relie plusieurs partenaires autour d’une mission commune.

Co-valent soutient et encourage le développement de compétences et l’emploi des (futurs) travailleurs et groupes défavorisés dans le secteur.
Pour y parvenir, il investit, avec ses partenaires, dans une employabilité durable et un flux accru de travailleurs dans le secteur. À cet effet, Co-valent propose des formations adaptées pour les demandeurs d’emploi et les jeunes ainsi qu’un accompagnement actif des groupes défavorisés.

Les services proposés par Co-valent aux entreprises comprennent trois grands piliers :

  • support lors du développement d’une politique de carrière durable ;
  • formation des travailleurs dans le secteur ;
  • subvention pour les frais de formation engagés.

Pour une politique de carrière durable

Les travailleurs forment le capital le plus important d’une organisation. Ce qui détermine, entre autres, le succès d’une organisation, c’est d’attirer, développer et continuer à motiver les personnes aux talents adéquats. Dès lors, il est essentiel de mener une politique de carrière réfléchie.

Les entreprises doivent donc miser sur la gestion des compétences, une politique de carrière, le parrainage, un plan de diversité, l’apprentissage sur le lieu du travail ou une politique d’accueil. Co-valent soutient les employeurs lors de la réalisation de ces différents projets RH en offrant des informations de qualité et des conseils personnalisés. Un chèque-conseil permet également aux PME de bénéficier d’un soutien financier pour ces projets.

Un large éventail de formations sur des thématiques modernes

  • Un collaborateur peut-il monter les échelons s’il suit une formation sur les techniques de mesurage et de régulation ?
  • Y a-t-il au sein de l’organisation des collaborateurs qui doivent encore suivre la formation ‘chariot élévateur’ ?
  • Un cours ‘diriger en coachant’ serait-il profitable à un nouveau chef d’équipe ?
  • Un collaborateur demande-t-il déjà depuis longtemps d’approfondir ses connaissances d’Excel

Co-valent organise pendant toute l’année des formations tant techniques que sectorielles et générales où sont abordés des thèmes tels que les compétences sociales, le leadership et l’informatique. Par ailleurs, ces formations sont gratuites pour les collaborateurs employés sous la commission paritaire 116 (ouvriers) ou 207 (employés).

Des subventions pour les frais de formation

Les entreprises qui organisent elles-mêmes une formation avec un formateur interne ou un opérateur de formations externe peuvent demander par la suite une indemnisation auprès de Co-valent pour les frais du formateur et les coûts salariaux des participants. Toutes les formations visant à améliorer les compétences des travailleurs et à accroître leur employabilité entrent en ligne de compte pour une subvention.

Quelques chiffres éloquents

  • En 2014, plus de 100 travailleurs ont suivi gratuitement une formation Chariot élévateur via Co-valent.
  • En 2014, 1792 travailleurs du secteur ont suivi une formation gratuite chez Co-valent (équivalant à presque 30.000 heures).
  • 232 entreprises ont profité, en 2014, de l’offre de formations gratuites.
  • En 2014, 327 dossiers de subvention ont été payés aux employeurs du secteur.
  • En 2014, 206.693 heures de formation dans les entreprises ont été subventionnées par Co-valent.
Read More

Des formations de pointe avec le Cefochim et les CTA

En Wallonie, notre secteur a créé un centre de formation dédié aux métiers de la chimie et des sciences de la vie qui bénéficie d’un financement des fonds de formation Co-valent. Il contribue également au développement des deux centres de technologies avancées spécialisés en chimie.

Le Cefochim

Situé à Seneffe dans un bâtiment ultra-moderne, le Cefochim, centre de formation sectoriel de référence de la chimie et des sciences de la vie, forme chaque année plus de 3000 personnes de divers horizons.
Doté de véritables répliques d’outillages d’entreprises et de salles blanches uniques en Belgique, le Cefochim vise à créer une situation d’apprentissage optimale, aussi bien pour les travailleurs, les demandeurs d’emploi, les professeurs que les étudiants. Le but est notamment de former des opérateurs de la chimie et des sciences de la vie qui sont immédiatement opérationnels. Plus de 90% des demandeurs d’emploi trouvent un job au terme de leur formation ! La formation se déroule donc dans un lieu aussi réaliste que possible où l’aspect sécurité reçoit une attention particulière.
Le Cefochim participe aux projets innovants des pôles de compétitivité visant à élaborer les formations des métiers de demain. On peut citer notamment avec Biowin : les projets Biocell (formation en biologie cellulaire), Clinet (formation en étude clinique), Technimed (formation de technicien de production dans le biopharma en alternance), Biophare (catalogue de formations innovantes). Avec Greenwin, les projets Greentechs (opérateur de production et labo en chimie verte en alternance) et Greenskills (catalogue de formations innovantes).

employee trainig and education Sectorale opleidingsinstellingen ACTA en PlastIQ-FR-01

Les Centres de Technologies Avancées (CTA)

Les CTA (centres de technologies avancées) de Namur et Bruxelles offrent aux élèves et enseignants du qualifiant des formations spécifiques en chimie tels que l’analyse chimique, le génie chimique, l’agroalimentaire et la biotechnologie. Un laboratoire complètement équipé permet de réaliser de nombreuses manipulations en chimie, pour les établissements ne bénéficiant pas de structures de pointe.
essenscia wallonie est un partenaire privilégié des CTA. La fédération conseille en effet les écoles sur le choix du matériel à acquérir pour cadrer avec les besoins industriels et participe activement à la gouvernance des deux organisations.

employee trainig and education Sectorale opleidingsinstellingen ACTA en PlastIQ-FR-03

Read More