home > Planet > Vision – Environnement > Azote et phosphore

Une diminution continue des rejets d’azote et de phosphore

  • En 2013, l’industrie chimique et des sciences de la vie a continué à diminuer son impact sur les écosystèmes aquatiques et a limité ses rejets d’azote et de phosphore à respectivement 810 tonnes et 207 tonnes.
  • Ces rejets représentent respectivement 18% et 34% des rejets totaux d’azote et de phosphore de l’ensemble des entreprises en Belgique.
  • Les rejets spécifiques d’azote et de phosphore diminuent encore légèrement mais tendent vers le minimum asymptotique.
  • L’enrichissement des écosystèmes aquatiques en azote et en phosphore déclenche une production végétale anormalement élevée (et parfois une prolifération d’algues). Celle-ci entraîne une accumulation de matière organique qui dégrade la qualité de l’eau et de l’habitat. Ce phénomène est appelé ‘eutrophisation’.
  • Une des principales sources d’émissions d’azote dans l’industrie chimique et des sciences de la vie est la production de produits chimiques organiques ou inorganiques contenant de l’azote, comme les engrais, l’aniline (utilisée dans la production de polyuréthane) et le caprolactame (utilisé dans la production de nylon).