home > Planet > Vision – Environnement > Déchets industriels

Les déchets industriels valorisés

  • En 2013, l’industrie chimique et des sciences de la vie en Belgique représentait 1419 kilotonnes de déchets, soit 10% de l’ensemble des déchets industriels.
  • Des efforts substantiels ont été faits dans le domaine de la récupération de matière et d’énergie. 70% des déchets industriels du secteur étaient valorisés, soit en tant que matière, soit en tant qu’énergie. La tendance positive vers une utilisation optimale des déchets est claire ; en effet, en 2001, le taux de valorisation était de seulement 43%.
  • Environ 24% des déchets générés par l’industrie chimique et des sciences de la vie sont des déchets dangereux. 68% des déchets dangereux produits par le secteur sont valorisés. Le traitement des déchets dangereux se fait principalement en Belgique (77%).
  • La production de déchets peut être réduite à un minimum en s’attachant à la prévention à la source. Les déchets qui ne peuvent être évités doivent être traités de manière optimale de manière à réduire au minimum son impact sur l’environnement. Nous distinguons les déchets dangereux des déchets non dangereux et donnons la priorité au recyclage (même application) et à la réutilisation (autre application) avant la valorisation énergétique.

Initiatives du secteur

BASF montre la voie d’une gestion durable des déchets et des matériaux

En 2014, BASF Anvers a lancé un projet visant à mettre davantage en avant la gestion durable des déchets et de matériaux. L’entreprise compte à l’heure actuelle parmi les premiers de la classe en matière de tri, collecte et retraitement efficaces de grands flux de déchets chimiques. Elle a malgré tout estimé qu’il y avait encore une marge d’amélioration, surtout en ce qui concerne les déchets non dangereux.

En 2014, BASF Anvers a donc entrepris de trier les déchets à la source de manière systématique. Sur la base d’un inventaire minutieux, chaque société ou bâtiment a reçu un « îlot à déchets » rassemblant des conteneurs à déchets dotés d’une couleur en fonction du type de déchets recueillis. Le système de collecte des déchets sur le lieu de travail a été abandonné au profit d’une nouvelle approche consistant à regrouper les déchets dans un point de tri central. L’implication de tous les collaborateurs, qui veillent à ce que les déchets soient jetés dans le bon conteneur, constitue un aspect important dans cette approche. Là encore, un code de couleurs uniforme contribue à garantir la transparence et la simplicité du système.

Il a ainsi été possible de doubler la quantité de PMD triés en 2014 et de réduire d’environ 12 % la quantité de déchets résiduels. En 2015, BASF Anvers poursuit sa politique de déchets et de matériaux durable. L’entreprise entend ainsi faire participer son personnel à la réflexion sur les moyens d’éviter ou de réduire la quantité de déchets. La recherche collective sur la revalorisation des fractions recyclables constitue une autre problématique importante à l’avenir.

Read More