home > Planet > Vision – Environnement > Emissions organiques

Emissions organiques historiquement basses

Source: E-PRTR, NEC Directive Inventory

  • En 2013, les émissions de composés organiques volatiles (COV) du secteur ont atteint un nouveau seuil historiquement bas de 10 ktonnes, et ce malgré l’augmentation de la production. Cela signifie un découplage absolu entre production et émissions.
  • Les émissions spécifiques du secteur ont diminué de 60% ces dix dernières années.
  • Les composés organiques volatiles contribuent aux pics d’ozone causés par des réactions photochimiques dans la basse atmosphère.
  • Les COV sont des substances chimiques organiques qui s’évaporent facilement. Les sources principales d’émissions de COV sont le transport (vapeurs de carburants) et l’utilisation de solvants dans certains procédés industriels. La baisse significative des émissions de COV dans le secteur entre 1987 et 2001 résulte entre autres de bonnes pratiques, de l’optimisation des procédés, de l’amélioration du contrôle des émissions pendant le stockage et le transport, ainsi que de l’introduction de peintures à l’eau, de peintures Hi-solid et d’autres produits sans solvants.
  • Plus récemment, ces mesures ont été complétées par des systèmes de récupération de vapeur pour réduire encore davantage, voire éliminer les émissions de COV, par un traitement des émissions (avec réutilisation de la chaleur de combustion), et par une détection poussée des fuites et leur réparation.