home > Products > Sécurité des produits > Utilisation durable

Miser sur une utilisation durable des produits chimiques

essenscia et ses membres souscrivent aux principes du programme global Responsible Care. Prendre soin d’un produit pendant tout son cycle de vie en est essentiel. Cette démarche implique une utilisation sûre qui tient compte des prescriptions de sécurité mais également de limiter les quantités au minimum nécessaire pour atteindre l’effet final souhaité. Outre la fourniture obligatoire des informations sur la sécurité, il existe de nombreuses initiatives volontaires. Tant les entreprises que les sections professionnelles lancent différentes campagnes de sensibilisation et d’information afin d’inciter aussi les utilisateurs professionnels et les consommateurs à utiliser durablement les produits. Retrouvez quelques-unes de ces actions ci-dessous.

Initiatives du secteur

Un concentré de détergent dans une capsule durable

La société belge Chembo a développé un concept novateur dans le monde de la détergence : la capsule BCAP. Cette recharge de produit concentré se visse sur un spray contenant de l’eau de distribution pour obtenir un nettoyant prêt à l’emploi. Ce système innovant se décline en plusieurs formats qui sont autant à la portée des consommateurs que des professionnels du nettoyage. La dilution peut se réaliser chez soi ou sur son lieu de travail dans un flacon réutilisable.

Cette solution offre de nombreux avantages en termes de durabilité :

Ressources :

  • diminution de l’impact CO2 car moins de transport : 1 camion de BCAP = 18 camions de sprays 500mL
  • réduction de la consommation d’eau en production
  • économie d’énergie en fabrication

Déchets :

  • moins de déchets plastiques à transporter et à traiter

Production :

  • gain de place en fabrication et en stockage
  • délais de fabrication et de conditionnement plus rapides

Consommateur :

  • économique et pratique (transport, place, réutilisation du spray)
  • sécurité totale pour l’utilisation : aucun contact direct avec les produits
Read More

KitoZyme réussit à développer du chitosan d’origine non animale et durable

Un produit unique

Kitozyme est une PME liégeoise active dans les secteurs de la biochimie et de la santé. Mue par l’ambition de trouver une solution alternative à la production traditionnelle de chitosan, extrait de la carapace des crustacés, KitoZyme a développé une technologie innovante permettant de produire du chitosan d’origine non animale d’une étonnante pureté. Mieux encore, ce chitosan est produit exclusivement à partir de substances issues de sources durables qui ne sont pas modifiées génétiquement et qui n’ont pas fait l’objet de manipulation synthétique.

KitoZyme a breveté le procédé auquel elle a recours. Il s’agit donc de la production de biopolymères d’origine non animale, plus particulièrement le chitosan, le chitine-glucane et leurs dérivés.

Pour une meilleure santé

Le chitosan est une substance issue de champignons non comestibles. Il s’agit du composant principal que l’on retrouve dans les compléments alimentaires que produit KitoZyme dans les trois domaines suivants :

  • le contrôle du poids;
  • une digestion saine;
  •  la santé cardiovasculaire.

Durabilité

Le développement durable a toujours été un moteur clé au sein de KitoZyme.

1. Dès la création de l’entreprise…
Les sous-produits résultant de la production d’acide citrique et de champignons comestibles ont été valorisés. KitoZyme collabore à cet effet avec d’importants acteurs du marché qui achètent ces sous-produits afin de pouvoir fabriquer de véritables biopolymères innovants offrant une importante valeur ajoutée.

2. … et il en est toujours ainsi.
Cette approche a donné lieu à toute une série de réalisations importantes telles que :

  • la réduction progressive de l’utilisation de l’éthanol dans le processus de production ;
  • la valorisation des sous-produits -> diminution de 15 % des charges organiques dans les eaux usées ;
  • un conditionnement durable ;
  • le tri des déchets afin d’être recyclés (p.ex. 1.800 kg/an de films plastiques, 1.500 palettes/an etc.)
Read More

Campagne « I prefer 30 »

products sustainable use Campagne I prefer 30 NL

La phase d’utilisation des produits lessiviels a un impact environnemental important. C’est pourquoi DETIC, COMEOS, le SPF Environnement et nombre d’autres partenaires mènent une campagne de sensibilisation auprès des consommateurs. « I prefer 30 » a pour objectif de modifier les habitudes d’utilisation des lessives et de promouvoir le lavage du linge à basse température afin de diminuer la facture énergétique et de réduire les émissions de CO2.

En 2014, la campagne a atteint plus de 2.420.823 personnes (20 % de la population belge).

IP30 op Facebook.
https://www.facebook.com/Iprefer30Belgique
https://www.facebook.com/iprefer30belgie

IP30 online
http://www.iprefer30.eu/be-fr
http://www.iprefer30.eu/be

Read More

L’industrie cosmétique opte pour la communication équitable

L’industrie cosmétique en Belgique applique déjà le code de la publicité de DETIC. Ce code s’est vu complété par une charte qui vise une publicité et une communication responsables. En acceptant le texte de cette charte, l’industrie cosmétique reconnaît qu’il est important que la publicité et la communication commerciale sur les produits cosmétiques soient réalisées de manière déontologique et responsable.

Avec cette charte, l’industrie cosmétique s’engage à pratiquer une communication commerciale conforme à la réglementation européenne et nationale, mais aussi au cadre d’autorégulation applicable. La communication doit en effet être honnête et équitable et ne pas être trompeuse. Elle doit transmettre au consommateur les informations qui lui permettront de faire un choix informé.

En résumé, la charte a pour objectif de fixer un cadre commun pour la publicité et la communication commerciale socialement responsables en faveur des produits cosmétiques.

Lien : www.cosmeticseurope.eu/responsible-industry-the-european-cosmetic-cosmetics-association/responsible-advertising.html

Read More

Les produits phytopharmaceutiques s’écologisent

products sustainable use gewasbeschermingsmiddelen tuinier

Nos jardins constituent un habitat précieux pour l’homme et la faune. Beaucoup de gens prennent du plaisir à travailler au jardin, à y lire, y jouer avec les enfants, y faire leur potager… Les jardins sont, du reste, le terrain de prédilection des oiseaux, des abeilles, des papillons, etc.

Mais un beau jardin peut être ravagé par les insectes nuisibles, les moisissures ou les mauvaises herbes. En tant que jardinier, vous avez toute la latitude de choisir comment vous protéger de ces fléaux et des moyens que vous employez pour combattre certains nuisibles. Les méthodes mécaniques (comme le désherbage ou le sarclage), les méthodes biologiques (comme les insectes utiles tels que les bêtes à bon Dieu) ou chimiques (comme l’emploi de produits phytopharmaceutiques). Le principe de l’IPM (integrated pest management), soit l’application intégrée de ces différentes techniques, permet d’assurer une protection optimale du jardin !

Les produits phytopharmaceutiques utilisés par le particulier ont fortement évolué ces dernières années. Le secteur phytopharmaceutique est l’un des plus réglementés en Europe. Un produit n’est mis sur le marché qu’au terme de 10 années de recherche et de développement, d’études fortement réglementées à fournir par le secteur, 200 millions d’euros d’investissements et d’essais, ainsi qu’une évaluation étendue par les autorités. Il existe donc un ensemble de mesures pour s’assurer que les produits soient utilisés correctement – conformément aux indications figurant sur l’étiquette.

Le 18 août 2014, les produits phytopharmaceutiques ont été différenciés. D’une part, nous avons les produits destinés à un usage professionnel, sur l’étiquette desquels figure la lettre P. D’autre part, nous avons les produits destinés aux non professionnels, dont l’étiquette est frappée de la lettre G. L’objectif de cette mesure est de protéger encore mieux les amateurs de jardinage. Dorénavant, les utilisateurs non professionnels n’ont plus accès qu’aux produits de jardinage. Et ceux-ci doivent satisfaire à des critères spécifiques. Par exemple, les bouchons doivent être équipés d’une sûreté enfant mais également de systèmes de dosage, pour permettre au consommateur d’utiliser la dose prescrite. L’avantage est qu’il n’emploiera que la quantité dont il a réellement besoin, et que ces produits ne doivent plus être mélangés à de l’eau ; ils sont réellement prêts à l’emploi. Les petits conditionnements (de 150 ml) et les étiquettes sur lesquelles figurent toutes les informations utiles constituent également un plus. L’emploi de petits conditionnements évite le gaspillage de produits.

products sustainable use gewasbeschermingsmiddelen tuinier 2

L’industrie phytosanitaire innove à un rythme élevé : 8 % de son chiffre d’affaires est consacré annuellement aux activités de recherche et développement. De nouvelles molécules et formulations sont développées pour réduire l’impact des produits sur l’environnement et accroître la sécurité pour le consommateur.

L’augmentation de la sécurité pour le consommateur a été confirmée par l’étude PRIBEL (Pesticide Risk Indicator for Belgium) réalisée par l’UGent à la demande de Phytofar. Cette étude a établi que l’impact négatif global a fortement diminué. L’impact négatif sur les organismes vivants dans l’eau a régressé de 20 % tout comme celui sur l’utilisateur qui a diminué de 55 %. Pour les abeilles, au cours de la période 2005 à 2012, une réduction de pas moins de 60 % a été observée.

Le fait que les produits sanitaires soient de plus en plus écologiques est dû aux efforts fournis par les pouvoirs publics et l’industrie. Les produits toxiques ont été remplacés par des produits moins toxiques, et de lourds investissements ont été consentis pour rendre leur usage plus sûr. Le grand défi pour l’industrie consistera à mettre sur le marché des produits qui sont de moins en moins toxiques mais qui conservent leur efficacité.

Depuis le 25 novembre 2015, les vendeurs des points de distribution doivent disposer d’une licence phytosanitaire, c’est-à-dire d’un certificat fournissant la preuve qu’ils disposent des connaissances adéquates concernant les produits phytosanitaires et, de ce fait, également capables de prodiguer le conseil adéquat au consommateur. Phytofar et Comeos mettront également un centre d’appels et un site Internet sur pied dans l’optique de fournir un conseil optimal quant au bon usage et aux mesures de précaution applicables aux produits phytosanitaires.

Read More

Nettoyage durable : de la charte à la pratique

Depuis 2005, les entreprises actives dans le secteur des détergents publient chaque année un rapport sur le développement durable. Ce rapport s’inspire des résultats de la charte pour le nettoyage durable. Signée par plus de 200 entreprises, cette charte est contrôlée par des auditeurs indépendants. Sur les 68 entreprises de production européennes qui ont signé la charte, 51 sont actives en Belgique et 31 dans le Grand-Duché de Luxembourg. Elles représentent au total plus de 85 % du marché des détergents.

Les entreprises signataires ont mis en place des procédures relatives au développement durable, et ce sur l’ensemble du cycle de vie des produits qu’elles fabriquent. Elles déploient en outre de sérieux efforts pour continuer à améliorer leurs résultats en matière de durabilité. Chaque année, elles publient un ensemble d’indicateurs relatifs au développement durable. En 2012, de nouveaux critères ont été mis en place pour les produits afin de renforcer la pertinence de la charte. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur www.sustainable-cleaning.com.

Indicateurs du développement durable – Charte pour le nettoyage durable – Extraits – Chiffres européens.

products sustainable use sustainable cleaning charter_FR

*par tonne produite
**nombre d’accidents par rapport au nombre total d’heures prestées. Ce chiffre s’applique aux entreprises qui ont signé la charte et est exprimé pour 100.000 heures prestées/personne.

Pendant les huit années d’existence de la charte (2006-2014), les signataires se sont engagés sur base volontaire. Au fil des ans, la charte a prouvé son utilité. Car la consommation d’énergie a baissé de 27 % et les émissions de CO2 ont diminué de 19 %. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici.

Read More

Un usage sûr des produits colorants pour cheveux

products sustainable use Ma coloration

Les produits colorants pour cheveux sont des produits de consommation qui sont soumis à des règles strictes. Etant donné qu’ils sont liés à un risque de réactions allergiques, il est très important qu’ils soient utilisés de manière sûre et prudente. Il suffit toutefois de prendre quelques mesures de protection élémentaires pour sensiblement réduire ce risque. Le site web www.macoloration.be a donc été développé en vue d’aider le consommateur à ce niveau. Il s’agit d’une initiative de DETIC*, du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, et du CRIOC**. Ce site comprend des informations sur les produits colorants pour cheveux ainsi que des conseils afin de les utiliser en toute sécurité.

*DETIC : Association belgo-luxembourgeoise des producteurs et des distributeurs de savons, cosmétiques, détergents, produits d’entretien, d’hygiène et de toilette, colles, produits et matériel connexes.

**CRIOC: Centre de Recherche et d’Information des Organismes de Consommateurs

Read More

Des pictogrammes pour un usage sûr des détergents

Products sustainable use Safe Use Icons_NL

En 2005, l’industrie des détergents a créé une série de pictogrammes (safe use icons). Ils sont apposés sur l’étiquette des détergents et des produits d’entretien et fournissent des conseils sur l’utilisation sûre de ces produits. Une phrase de conseil est associée à chaque pictogramme, mais même sans ce texte, vous comprenez ce que signifient les icônes. Les pictogrammes ont notamment été développés de manière à ce qu’aucun mot ne soit nécessaire pour comprendre leur message.

Ils ont été revus en 2012 et optimisés afin d’assurer une communication encore plus efficace. Le but est d’indiquer très clairement comment utiliser les produits, même nouveaux. Il s’agit donc surtout de produits qui sont commercialisés sous la forme de capsules de gel ou de tablettes. Un programme de stewardship a aussi été développé dans ce cadre. Les conseils qui en découlent doivent systématiquement être respectés. Les produits détergents peuvent ainsi être très efficace et être utilisés en toute sécurité.

Links: www.detic.be

Read More