À propos d’essenscia et du secteur

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print

essenscia est la fédération sectorielle de l’industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie (pharmacie et biotechnologie) en Belgique. Ce secteur est l’une des branches industrielles les plus importantes en Belgique et l’un des moteurs de son économie.

PROSPÉRITÉ

Avec un chiffre d’affaires de 60,8 milliards d’euros, une balance commerciale positive de 27 milliards d’euros et représentant un tiers du total des exportations belges, ce secteur contribue de manière significative à la prospérité de la Belgique.

EMPLOIS

Fort de plus de 95.500 emplois directs et ayant créé 7.300 emplois supplémentaires au cours des sept dernières années, le secteur est l’un des plus grands employeurs industriels en Belgique. Il représente 1/5e de l’emploi total dans l’industrie manufacturière.

INNOVATION

Avec 5,6 milliards d’euros investis en Recherche & Développement en 2020, le secteur est de loin le premier investisseur privé en innovation en Belgique. Ces investissements sont principalement consacrés à l’industrie pharmaceutique.

INVESTISSEMENTS

Le secteur continue d’attirer des investissements stratégiques dans l’industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie en Belgique (en moyenne plus de 2 milliards d’euros par an). Le secteur renforce ainsi sa position de leader tout en étendant son impact mondial.

Source: essenscia

essenscia représente environ 720 entreprises qui, ensemble, génèrent plus de 95% du chiffre d’affaires total du secteur en Belgique. Ces sociétés membres couvrent un large éventail d’activités : produits chimiques et (bio)pharmaceutiques, peintures, vernis, colles, produits cosmétiques, détergents, gaz industriels, lubrifiants et plastiques, en passant par les produits pour l’agriculture, la construction et de nombreux autres secteurs.

Emploi par sous-secteur

La Belgique est le champion mondial de la chimie et des matières plastiques en termes de ventes par habitant. Notre pays est l’un des leaders de l’innovation en Europe en termes d’essais cliniques et de développement de nouveaux médicaments. Quant à la biotechnologie belge, elle peut se targuer d’une belle réputation mondiale. Il n’est donc pas étonnant que de nombreuses entreprises chimiques et (bio)pharmaceutiques renommées disposent d’importants sites de production et centres de R&D dans notre pays.

Cette concentration unique en son genre de connaissances et de savoir-faire crée une prospérité et un bien-être considérables. L’industrie de la chimie et des sciences de la vie n’est pas seulement très importante pour notre économie ; avant tout, elle apporte une valeur ajoutée considérable à la société grâce à des innovations qui améliorent la qualité de vie de chacun.

Au service de nos membres

En tant que fédération sectorielle et organisation à but non lucratif, essenscia s’est fixé pour mission d’offrir le meilleur service possible à ses entreprises membres, tout en opérant dans un contexte social plus large. Cela se traduit dans notre mission :

Notre monde est confronté à des défis majeurs en matière d’utilisation d’énergie et de ressources naturelles, de facilité d’accès à des soins de santé de qualité et d’approvisionnement en nourriture et en eau pour une population mondiale en pleine croissance. La chimie, les matières plastiques et les sciences de la vie sont essentiels pour le développement durable de notre planète. Ce secteur de technologie de pointe axé sur l’innovation est crucial pour le développement de nouveaux produits, d’applications et de services. Notre industrie constitue la clé d’un avenir durable et de l’amélioration continue de la qualité de vie de tous. 

Nos entreprises membres contribuent à notre budget fonctionnel par leur cotisation annuelle, calculée en fonction de leur valeur ajoutée. Étant entièrement financés par nos membres, nous ne dépendons d’aucun financement supplémentaire.

Nos valeurs et nos méthodes de travail décrivent comment nous remplissons notre mission au quotidien.

Nos valeurs

  • Ouverture et respect – Nous traitons les autres avec ouverture et respect. Nous traitons avec le monde extérieur sur base de relations ouvertes et respectueuses.
  • Catalyseur – Nous prenons des initiatives en accord avec notre mission et avec l’objectif de souligner notre responsabilité sociétale.
  • Compétence – Nous visons à être la meilleure fédération du pays. Nous nous encourageons mutuellement à utiliser nos talents et notre créativité dans l’intérêt commun.
  • Intégrité – Nous opérons avec une conception à long terme de ce qui défend le mieux les intérêts de notre industrie et de la société dans laquelle nous opérons.

Nos méthodes de travail

  1. Le point de départ de toutes les positions d’essenscia est une approche basée sur des faits: positions étayées par des preuves, évaluations d’impact économique, recommandations concrètes.
  2. Les positions d’essenscia se concentrent sur des sujets liés à notre industrie et ayant un impact sur celle-ci.
  3. Les positions d’essenscia sont guidées par l’intérêt de la société et de nos membres et sont neutres en termes d’influence politique.
  4. Les positions d’essenscia sont exprimées dans un langage constructif et conseillent une voie à suivre dans l’intérêt de la société et de nos membres.
  5. Les positions d’essenscia expriment une proposition claire qui comprend une invitation au débat.
  6. Les positions d’essenscia s’appuient sur le consensus le plus large possible, parmi les membres et au-delà dès que possible.
  7. Le ton de la communication d’essenscia est respectueux et équilibré; son contenu est clair et précis.
  8. Le cas échéant, des experts dans divers domaines collaborent pour soutenir la meilleure position possible.

Services à nos membres

  • Advocacy – Conformément à nos valeurs et nos méthodes de travail, nous entamons le débat avec les parties prenantes et nous défendons les intérêts du secteur aux niveaux européen, fédéral et régional. Ceci se fait soit directement, soit par notre présence active au Cefic (Conseil européen de l’industrie chimique), à l’ECEG (European Chemical Employers Group), à la FEB (Fédération des entreprises en Belgique), au Voka (Réseau flamand des entreprises) et à l’UWE (Union Wallonne des Entreprises), en tant que membre du Conseil ou dans les groupes de travail, ainsi que par une participation à divers comités et organes consultatifs.
  • Services – Nous fournissons une large gamme de services à nos membres. Nous les informons des derniers développements de la législation, nous leur proposons des formations spécialisées sur CLP et REACH, sur la sécurité des processus, sur la durabilité ou sur des sujets sociaux, nous échangeons des meilleures pratiques et nous répondons à leurs questions en prodiguant des conseils de première ligne.
  • Communication – Nous communiquons avec nos diverses parties prenantes par le biais d’un large éventail d’initiatives de communication. Nous organisons de multiples événements publics et des journées portes ouvertes, et nous communiquons via les réseaux sociaux, des communiqués de presse, des présentations dans les écoles et universités, etc.

Une cinquantaine d’experts travaillent chez essenscia. Les thèmes génériques sont traités par des experts au niveau régional ou fédéral, et les thèmes liés aux produits finis par des experts dans différents groupes de produits. Citons par exemple essenscia PolyMatters (matières plastiques et polymères), BATO (stockage en réservoir), Phytofar (produits phytopharmaceutiques), Detic (cosmétiques et détergents), IVP (peintures et encres), Belfertil (engrais minéraux) ou encore LAB (lubrifiants).

L’engagement pour le développement durable, au cœur de la mission d’essenscia

Conformément à sa mission et à ses valeurs, essenscia a l’ambition d’accompagner ses membres de la meilleure manière possible, afin que le secteur puisse continuer à apporter sa contribution au bien-être de la société, tout en opérant dans le cadre du développement durable tel que défini par les Objectifs des Nations Unies pour le Développement Durable et le Green Deal européen.

Dès 2009, essenscia a été la première fédération sectorielle en Europe à élaborer un rapport sectoriel de développement durable. Ce rapport entendait expliquer à la société, au sens large du terme, notre implication, la contribution du secteur au développement durable et ses performances sur les indicateurs clés des trois piliers du développement durable : People, Planet, Prosperity. Cela contribue à une communication transparente sur nos performances en matière de durabilité en tant que secteur et à l’image de marque du secteur pour convaincre des partenaires potentiels, de l’investisseur à l’employé futur, de l’intérêt et de la valeur de s’engager dans le secteur de la chimie et des sciences de la vie en Belgique.

La publication du Green Deal de la Commission européenne en décembre 2019 place la durabilité au cœur de tous les travaux politiques européens. Cela se reflète également dans les services d’essenscia: la fédération adapte et augmente son offre de formation et de services aux membres concernant les défis de la transition. 

Compte tenu de l’évolution des équilibres (comme l’illustre par exemple la réduction de la part de la production chimique de l’UE dans le chiffre d’affaires mondial de la chimie[1]), il est de la plus haute importance de travailler également à une vision industrielle claire à long terme en Europe et en Belgique afin de parvenir à une autonomie stratégique en matière de capacités de production et de matières premières, et de consolider une position forte pour l’Europe et la Belgique en tant que leaders sur des sujets tels que l’économie circulaire, une société à gestion intelligente du carbone et le développement durable. Cette position de leader doit être mise en balance avec l’importance de maintenir la compétitivité de l’industrie belge et européenne dans cette économie mondiale et ouverte, afin qu’elle puisse continuer à apporter une contribution économique saine à la prospérité de notre société. Il convient donc de veiller tout particulièrement à trouver un équilibre complexe entre le “moteur” économique de la prospérité, de l’emploi et de la capacité d’innovation et les objectifs ambitieux de durabilité. Car, quel que soit le scénario, un paysage entrepreneurial et productif sain est une condition essentielle à la prospérité. 

Organes décisionnels d’essenscia et implication des membres

L’organe décisionnel d’essenscia est l’Organe d’administration (qui est son seul conseil formel). Le président actuel est Hans Casier, CEO d’INEOS Phenol et INEOS Nitriles. Les entreprises membres qui sont les plus gros contributeurs (les contributions, par le biais des cotisations annuelles, sont basées sur la valeur ajoutée) sont désignées membres du conseil d’administration. Il existe également des Conseils Régionaux (informels) pour les régions flamande, wallonne et bruxelloise, ainsi que pour les PME membres. Les présidents des Conseils Régionaux ont chacun un représentant à l’Organe d’administration d’essenscia. Le président est élu au sein de l’Organe d’administration, par les membres ou l’organe, pour une période de trois ans avec une possibilité de réélection. La durée totale maximale de la présidence est donc de six ans. La composition de l’Organe d’administration peut être consultée sur le site web d’essenscia. L’Organe d’administration d’essenscia valide les différentes étapes d’élaboration du rapport de développement durable.

Les membres d’essenscia peuvent participer à plus de 20 groupes de travail, commissions et comités pilotés par des experts d’essenscia et présidés par un représentant d’une entreprise membre. Ils sont organisés par thème et (le cas échéant) par niveau de compétence (régional ou fédéral). Les groupes de travail d’essenscia sur le développement durable et la communication ont participé activement à l’élaboration du rapport de développement durable 2021.

Un petit groupe de travail interne composé de Yves Verschueren (Administrateur délégué d’essenscia), Saskia Walraedt (Director essenscia PolyMatters et anciennement Senior Advisor Sustainable Development), Gert Verreth (Director Communication and Public Affairs), Nathalie De Vadder (Data Manager), Sofie Bracke (Advisor Circular Economy and Sustainable Development) et Anneleen Bettens (Advisor Social Policy) a assuré le suivi du processus global de l’élaboration du rapport.

Tous les experts d’essenscia ont donné leur avis sur leurs spécialités respectives et ont fait appel aux commentaires et suggestions des experts membres.

En outre, le rapport de développement durable a fait l’objet de discussions régulières au sein du comité exécutif d’essenscia avec l’équipe de direction d’essenscia.

 

[1] La demande de produits chimiques devrait doubler d’ici 2030. De son côté, la part de l’UE dans le chiffre d’affaires mondial de l’industrie chimique est tombée de 32% en 1995 à 15% en 2015 ; elle devrait atteindre 12% en 2030. La part de la Chine devrait passer de 37% en 2017 à 50% en 2030. Source : UNEP Global Chemicals Outlook II, avril 2019.