Portée du rapport

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print

Cette édition 2021 est le septième rapport sectoriel biennal de développement durable de l’industrie belge de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie. Le rapport analyse les activités de cette industrie en Belgique et illustre comment les entreprises du secteur assurent au quotidien la mission d’essenscia.

Bien qu’un grand nombre de nos entreprises membres soient des acteurs mondiaux opérant dans une économie globale, ce rapport se concentre – en particulier à travers les indicateurs sélectionnés et les exemples de meilleures pratiques – sur les activités sur le territoire belge. Telle est la portée du rapport.

Pour les indicateurs, cela signifie que nous nous concentrons sur les données disponibles pour les codes NACE 20 (fabrication de produits chimiques), 21 (fabrication de produits pharmaceutiques de base et de préparations pharmaceutiques) et 22 (fabrication de produits en caoutchouc et en plastique). Cela ne correspond pas parfaitement aux membres d’essenscia ni au nombre élevé de PME qui constituent une partie importante du secteur et qui sont souvent exemptées des obligations de reporting utilisées pour certains indicateurs. Nous sommes toutefois convaincus que ce rapport donne une description adéquate de l’impact et de la performance globale du secteur.

D’autres éléments du rapport, en particulier les quatre enjeux sur les principaux défis sociétaux, prennent également en compte, le cas échéant, d’aspects pertinents aux niveaux européen et mondial. En effet, des défis tels que le changement climatique ou la transition vers des plastiques circulaires et durables ne se limitent pas à la Belgique. Les solutions les plus efficaces ne se trouveront donc pas non plus et ne pourront pas être mises en œuvre uniquement à l’échelle nationale. Bien souvent, les entreprises chimiques et pharmaceutiques sont actives en Europe et en dehors de l’Europe par l’intermédiaire de certaines parties de leur chaîne logistique et de leurs activités d’importation ou d’exportation. Pour ces éléments, il est pertinent d’élargir la portée du rapport, en particulier pour décrire ;correctement les défis et le contexte.

En résumé, ce rapport porte sur l’industrie belge de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie. Une attention particulière a été accordée à la dimension UE/globale lorsque celle-ci est pertinente pour la cohérence ou pour garantir un équilibre entre les objectifs environnementaux et la compétitivité de l’industrie dans une économie mondiale.

Quoi de neuf dans l’édition 2021 ? 

Dans notre quête d’amélioration continue, nous cherchons, à chaque édition de notre rapport de développement durable du secteur, d’ajouter les éléments susceptibles d’en améliorer encore la qualité.

2009
2009
  • Basé sur les principes GRI
  • Analyse de matérialité avec les parties prenantes
  • Indicateurs basés sur des sources de données indépendantes
  • Sélection des indicateurs avec les experts d'essenscia, nos membres et les parties prenantes
  • NL, FR
2009
2011
2011
  • Même ensemble d'indicateurs
  • Citations des parties prenantes
  • EN
2011
2013
2013
  • Première édition en ligne avec brochure récapitulative sur papier
  • Élaboration de textes de vision pour les 3 piliers du développement durable : People, Planet, Prosperity
  • Rapport complet disponible en PDF
  • Ajout d’exemples d'entreprises membres et d'initiatives
2013
2015
2015
  • Version complète uniquement en ligne
  • Courte synthèse vidéo animée
  • Infographie papier
  • Version abrégée disponible en PDF
  • Ajout d’un lien avec les ODD
  • NL, FR, EN
2015
2017
2017
  • Révision de l’analyse de matérialité
  • Adaptation des indicateurs
  • Alignement sur les normes GRI
  • Brochure papier avec infographie des indicateurs clés
  • Amélioration de la synthèse vidéo animée
  • Rapport en ligne entièrement consultable
  • Tous les indicateurs et exemples relatifs aux ODD pertinents
  • EN
2017
2019
2019
  • Premier audit de la conformité GRI totale
  • Publication d'une matrice de matérialité complète
  • Ajout d'un nouvel indicateur sur le product stewardship
  • Ajout de quatre enjeux sur des thèmes et défis sociétaux clés
  • Amélioration de l’implication des parties prenantes
  • NL, FR, EN
2019

Vue d’ensemble des caractéristiques des six précédents rapports de développement durable d’essenscia, mettant en évidence les changements.

Ce 7e rapport de développement durable s’intitule “L’industrie en transition” et se situe à un moment important de l’histoire de notre secteur. Au cours de la période 2009-2019, le rapport sectoriel de développement durable d’essenscia a toujours été une vitrine au sein des fédérations d’entreprises en raison de son ensemble complet d’indicateurs, de ses enjeux transparents et de ses nombreux exemples d’entreprises. 

Avec le lancement du Green Deal en décembre 2019, une nouvelle ère a commencé. La durabilité figure au cœur de chaque initiative politique de l’UE, avec une approche accélérée et plus holistique pour façonner les nouvelles politiques de l’UE avec des objectifs clairs et ambitieux pour 2030 et 2050. Cette nouvelle approche de l’UE nous entraînera sans doute à adapter fondamentalement notre prochain rapport sectoriel de développement durable en 2023.

Pour cette édition 2021, il est clair que – même si toutes les propositions politiques n’ont pas encore été concrètement transposées dans la législation – nos entreprises ne restent pas les bras croisés, mais agissent pleinement en faveur des objectifs à long terme prévus et partagés. Les nombreux exemples et annonces d’entreprises le démontrent : notre secteur industriel est en pleine transition. Les entreprises de notre secteur agissent souvent avec d’autres entreprises du secteur ou d’autres secteurs. Cettre transition ne se reflète pas encore toujours dans les indicateurs : les émissions absolues de gaz à effet de serre et certaines émissions environnementales affichent une tendance plutôt stable ces dernières années. Cependant, nous sommes convaincus que, d’ici quelques années, les émissions de gaz à effet de serre et les émissions dans l’environnement connaîtront des ruptures de tendance visibles vers les ambitions européennes de neutralité climatique et vers une planète saine[1]. Le plus important aujourd’hui, conformément à la ‘United Nations Decade of Action’, est – malgré l’incertitude – de faire des pas en avant. 

Pour l’édition 2021, nous avons décidé de nous appuyer sur le solide rapport de développement durable de 2019, qui a fait l’objet d’un audit externe. Nous conservons ainsi les éléments constitutifs essentiels du rapport sectoriel de développement durable, à savoir : 

  • les indicateurs
  • les bonnes pratiques
  • les défis matériels

Pour ce dernier point, sur la base de l’enquête de matérialité de nos parties prenantes externes et des experts et entreprises internes, nous avons choisi cette année de mettre en avant le thème de la sécurité, de la santé et de l’environnement

Dans cette édition 2021, nous souhaitons également mettre l’accent sur les engagements du secteur sur la voie vers la transition, mais aussi sur nos attentes en matière de politique de soutien pour faire de cette transition un réel succès. Les attentes envers nos entreprises, le Green Deal européen et les plans d’action qui l’accompagnent sont tout d’abord un effort gigantesque et rapide, accompagné d’investissements, et ce dans une économie mondiale et ouverte très compétitive, fondée sur le multilatéralisme et les accords de commerce (et de paix) internationaux. La manière dont toutes ces ambitions peuvent être conciliées en un ensemble cohérent et réussi – sans sacrifier la prospérité et avec des produits et services abordables pour tous – est un objectif que tous les acteurs doivent s’efforcer d’atteindre si l’on veut que la transition soit réaliste et réalisable.  

Soutenir les objectifs des Nations Unies en matière de développement durable

essenscia soutient pleinement les objectifs ambitieux fixés par les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies en 2015. Une section distincte du rapport montre clairement comment l’industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie contribue à la réalisation de chacun de ces dix-sept ODD.

Conformité GRI

essenscia suit les lignes directrices de la GRI en matière de rapports de développement durable depuis son premier rapport en 2009. En 2019, pour renforcer notre crédibilité, nous avons choisi Deloitte pour auditer (sur la base de la norme ISAE 3000) notre rapport conformément aux normes GRI. Un examen limité a été réalisé sur une sélection de 19 indicateurs socioéconomiques et environnementaux quantitatifs d’une matérialité élevée.

 

[1] EU Action Plan: ‘Towards Zero Pollution for Air, Water and Soil’ 05/2021: The zero pollution vision for 2050: a Healthy Planet for All Air, water and soil pollution is reduced to levels no longer considered harmful to health and natural ecosystems and that respect the boundaries our planet can cope with, thus creating a toxic-free environment.