Portée du rapport

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Cette édition 2019 est le sixième rapport sectoriel biennal de développement durable de l’industrie belge de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie. Le rapport analyse les activités de cette industrie en Belgique et illustre comment les entreprises du secteur assurent au quotidien la mission d’essenscia.

Bien qu’un grand nombre de nos entreprises membres soient des acteurs mondiaux opérant dans une économie globale, ce rapport se concentre (en particulier à travers les indicateurs sélectionnés et les exemples de meilleures pratiques) sur les activités sur le territoire belge. Telle est la portée du rapport.

Pour les indicateurs, cela signifie que nous nous concentrons sur les données disponibles pour les codes NACE 20 (fabrication de produits chimiques), 21 (fabrication de produits pharmaceutiques de base et de préparations pharmaceutiques) et 22 (fabrication de produits en caoutchouc et en plastique). Cela ne correspond pas parfaitement aux membres d’essenscia ni au nombre élevé de PME qui constituent une partie importante du secteur et qui sont souvent exemptées des obligations de reporting utilisées pour certains indicateurs. Nous sommes toutefois convaincus que ce rapport donne une description adéquate de l’impact et de la performance globale du secteur.

D’autres éléments du rapport, en particulier les quatre enjeux sur les principaux défis sociétaux, portent également sur des aspects pertinents aux niveaux européen et mondial. En effet, des défis tels que le changement climatique ou la question des déchets plastiques ne se limitent pas à la Belgique. Les solutions ne se trouveront donc pas non plus uniquement à l’échelle nationale. Bien souvent, les entreprises chimiques et pharmaceutiques sont actives en Europe et en dehors de l’Europe par l’intermédiaire de certaines parties de leur chaîne logistique et de leurs activités d’importation ou d’exportation. Pour ces éléments, il est pertinent d’élargir la portée du rapport, en particulier pour « préparer le terrain » et décrire les défis.

En résumé, ce rapport porte sur l’industrie belge de la chimie, des sciences de la vie et des matières plastiques. Une attention particulière a été accordée à la dimension UE/globale lorsque celle-ci est pertinente pour la cohérence ou pour garantir un équilibre entre les objectifs environnementaux et la compétitivité de l’industrie dans une économie mondiale.

Quoi de neuf dans l’édition 2019 ? À propos du processus

Dans notre recherche d’amélioration continue, nous avons ajouté de nouveaux éléments à chaque édition de nos rapports de développement durable.

2009

  • Basé sur les principes GRI
  • Analyse de matérialité avec les parties prenantes
  • Indicateurs basés sur des sources de données indépendantes
  • Sélection des indicateurs avec les experts d’essenscia, nos membres et les parties prenantes
  • NL, FR

2011

  • Même ensemble d’indicateurs
  • Citations des parties prenantes
  • EN

2013

  • Première édition en ligne avec brochure récapitulative sur papier
  • Élaboration de textes de vision pour les 3 piliers du développement durable : People, Planet, Prosperity
  • Rapport complet disponible en PDF
  • Ajout d’exemples d’entreprises membres et d’initiatives

2015

  • Version complète uniquement en ligne
  • Courte synthèse vidéo animée
  • Infographie papier
  • Version abrégée disponible en PDF
  • Ajout d’un lien avec les ODD
  • NL, FR, EN

2017

  • Révision de l’analyse de matérialité
  • Adaptation des indicateurs
  • Alignement sur les normes GRI
  • Brochure papier avec infographie des indicateurs clés
  • Amélioration de la synthèse vidéo animée
  • Rapport en ligne entièrement consultable
  • Tous les indicateurs et exemples relatifs aux ODD pertinents
  • EN

2019

  • Premier audit de la conformité GRI totale
  • Publication d’une matrice de matérialité complète
  • Ajout d’un nouvel indicateur sur le product stewardship
  • Ajout de quatre enjeux sur des thèmes et défis sociétaux clés
  • Amélioration de l’implication des parties prenantes
  • NL, FR, EN

Vue d’ensemble des caractéristiques de six rapports de développement durable d’essenscia, mettant en évidence les changements.

Dans l’édition 2019, sur la base du feedback issu d’une étude de l’UCL Management School sur la perception du secteur et du feedback reçu de l’évaluation Schlange & co de notre Rapport Développement Durable 2017, essenscia a décidé, en concertation avec ses parties prenantes et ses entreprises membres, de se focaliser sur l’amélioration des éléments suivants :

  • Accroître la crédibilité en vérifiant le rapport et en appliquant les normes GRI.
  • Accroître la matérialité en ajoutant une matrice de matérialité, en s’engageant encore plus avec nos parties prenantes et en ajoutant 4 enjeux sur des thèmes clés.

Dès le début, le rapport essenscia s’est aligné autant que possible sur les principes GRI. Dans cette édition, nous nous conformons entièrement aux normes GRI : Core Option, et un examen limité de la bonne application a été réalisé par Deloitte (lien vers déclaration de Deloitte).

À propos des enjeux : nous reconnaissons que notre secteur est de plus en plus au centre des débats de société sur un certain nombre de sujets très importants. À la demande de nos parties prenantes, nous nous sommes engagés à élaborer des enjeux sur nos conceptions envers des défis majeurs tels que l’énergie et le changement climatique, l’économie circulaire, les plastiques durables et le besoin de talents qualifiés. Pour chacun de ces enjeux, nous abordons les questions suivantes de manière équilibrée :

  • Où voulons-nous en venir ? (horizon)
  • Comment allons-nous y arriver ? (tremplins)
  • Quels sont les principaux enjeux et défis pour le secteur ?
  • Quels sont nos points forts actuels ? (impact positif)
  • De quoi avons-nous besoin pour faire encore mieux ? Quels sont les points à développer ? (impact négatif)

D’autres parties du rapport, comme les indicateurs, les pratiques exemplaires et le lien avec les ODD, sont demeurées pour la plupart inchangées par rapport à l’édition de 2017. Seule exception, un nouvel indicateur qualitatif sur le product stewardship remplace la section produits, qui a été supprimée.

Soutenir les objectifs des Nations Unies en matière de développement durable

essenscia soutient pleinement les objectifs ambitieux fixés par les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies en 2015. Une section distincte du rapport montre clairement comment l’industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie contribue à la réalisation de chacun de ces dix-sept ODD.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur (optimisation des fonctionnalités du site, partage de contenu sur les réseaux sociaux et collecte de statistiques). En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.