People → 

Accidents du travail

La sécurité au travail, meilleure que la moyenne industrielle

Source : Fedris (Federal Agency for Occupational Risks)

En raison de la nature de ses activités, la sécurité est une priorité absolue pour le secteur de la chimie et des sciences de la vie. L’industrie investit fortement dans la formation à la sécurité de ses employés et sous-traitants. Cette attention constante à la sécurité se traduit par une baisse tendancielle continue du nombre d’accidents du travail dans le secteur depuis 10 ans.

L’Agence fédérale des risques professionnels estime le taux de fréquence* des accidents dans l’industrie de la chimie et des sciences de la vie, y compris le secteur de la transformation des matières plastiques et du caoutchouc, à 9 par million d’heures travaillées en 2017. Ce taux représente près de la moitié de celui enregistré dans l’ensemble de l’industrie manufacturière.

Les procédures et consignes de sécurité s’appliquent également aux sous-traitants (sélection stricte, évaluation avant et après intervention, contrôles réguliers, etc.). Cependant, il n’existe actuellement aucune statistique spécifique concernant les accidents de travail chez les sous-traitants de l’industrie chimique.

* Le taux de fréquence est le rapport entre le nombre total d’accidents ayant entrainé la mort ou une incapacité totale d’un jour au moins (hors jour de l’accident) et le nombre d’heures d’exposition au risque, multiplié par 1 000 000.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur (optimisation des fonctionnalités du site, partage de contenu sur les réseaux sociaux et collecte de statistiques). En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.