People → 

Emploi

Plus de jobs et une part croissante du secteur dans l’emploi industriel

Source: National Social Security Office - decentralised statistics (number of jobs on 30th June)

L’emploi créé par le secteur de la chimie et des sciences de la vie en Belgique est un indicateur important de l’impact socio-économique de cette industrie. Avec plus de 94.000 emplois directs et près de 220.000 emplois indirects, la chimie et les sciences de la vie est un des employeurs industriels les plus importants du pays.

Chaque emploi dans le secteur représente plus de deux emplois indirects dans d’autres secteurs (dans la maintenance, les activités portuaires, le transport et la logistique, l’IT, les services de conseil, la finance, la restauration, etc.). Grâce aux nombreux investissements et une croissance économique soutenue, le secteur a généré, en 2019, plus de 1500 jobs supplémentaires par rapport à l’année précédente.

Depuis 1980, l’emploi dans le secteur de la chimie et des sciences de la vie est resté relativement stable. Un constat remarquable. En effet, le nombre d’emplois directs a fortement chuté dans l’ensemble de l’industrie manufacturière. Cela résulte en une augmentation constante de la part du secteur de la chimie et des sciences de la vie dans l’emploi industriel de notre pays : de 11% en 1980 à 20% en 2019. L’industrie belge de la chimie et des sciences de la vie se porte beaucoup mieux que la moyenne européenne du secteur qui était de 12% en 2018.

La stabilité de l’emploi dans le temps semble provenir de l’attractivité internationale de la Belgique en tant que lieu d’investissement pour la chimie et les sciences de la vie. La position centrale en Europe occidentale, l’efficacité de l’infrastructure logistique ainsi que la proximité des universités et des centres de compétence constituent des atouts importants, de même que la longue tradition de l’industrie chimique et pharmaceutique dans notre pays.

Une analyse de l’emploi auprès des entreprises du secteur démontre qu’environ 16% des jobs du secteur sont des emplois à temps partiel en 2019; 11% des hommes et 30% des femmes travaillant dans le domaine optent pour ce type d’emploi. Des chiffres comparables à la moyenne de l’industrie belge avec environ 9% d’hommes et 33% de femmes à temps partiel.

Dans le secteur de la chimie et des sciences de la vie, 96% des employés ont un contrat à durée indéterminée, ce qui démontre clairement l’engagement du secteur à offrir des opportunités d’emploi à long terme. De plus, le nombre d’employés dans l’industrie de la chimie et des sciences de la vie augmente, passant de 48% en 2000 à 58% en 2019.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print