People → 

Mobilité

La mobilité : un défi quotidien

Source: Federal Public Service Mobility and Transport - Federal diagnosis home-to-work travels 2017

Les trajets entre le domicile et le travail influencent la satisfaction des employés ; le manque de mobilité devenant une préoccupation croissante pour de nombreux employés ainsi que pour les employeurs.

À peine 2% des travailleurs du secteur utilisent les transports en commun (train, bus, métro, tram) comme moyen de transport principal domicile-travail, la moyenne belge étant de 17%. Le système de transports en commun n’est pas suffisamment adapté aux clusters et aux sites de production situés dans des zones excentrées ou au régime de travail dans l’industrie (travail en équipe ou de nuit). Environ 36% des travailleurs du secteur travaillent en équipe contre 14% en moyenne en Belgique.

Ceci explique pourquoi 80% des travailleurs utilisent leur voiture (covoiturage exclu) comme moyen de transport principal pour se rendre au travail. Ce pourcentage est comparable à celui observé dans le reste de l’industrie mais significativement supérieur à celui de l’effectif belge dans sa totalité (65%). 5,3% des travailleurs du secteur font du covoiturage. Ce chiffre est bien supérieur à la moyenne belge (2,5%).

Un certain nombre d’entreprises du secteur de la chimie et des sciences de la vie permettent le télétravail occasionnel ou collaborent pour proposer un système de transport collectif pour leurs travailleurs. 32% des travailleurs ont la possibilité de se déplacer de leur domicile à leur lieu de travail via un système de transport organisé et financé par l’employeur, contre 21% dans l’entièreté de l’industrie et 10% pour l’ensemble de la Belgique.

Un peu moins de 1 travailleur sur 10 (9%) des travailleurs dans le secteur se rendent au travail à vélo. Il s’agit du deuxième mode de transport le plus populaire dans l’industrie, après la voiture et juste avant le covoiturage. De plus en plus d’entreprises incluent des contrats de leasing de vélo dans leur politique de rémunération et d’avantages sociaux. Presque tous (95%) les travailleurs du secteur ont accès à des vestiaires et à des douches sur leur lieu de travail, et 89% à des abris pour vélos.

La sécurité routière des cyclistes reste un sujet de préoccupation : des formations adaptées sont organisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur (optimisation des fonctionnalités du site, partage de contenu sur les réseaux sociaux et collecte de statistiques). En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.