Planet → 

Azote et phosphore

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Stabilisation des rejets spécifiques d'azote et de phosphore

Source: E-PRTR, DG Statistics
contains public sector information obtained under the Free Open Data License for Non-Commercial Re-use Flanders v. 1.0

L’enrichissement des écosystèmes aquatiques en azote et en phosphore déclenche une production végétale anormalement élevée (et parfois une prolifération d’algues). Celle-ci entraîne une accumulation de matière organique qui dégrade la qualité de l’eau et de l’habitat. Ce phénomène est appelé ‘eutrophisation’.

Une des principales sources d’émissions d’azote dans l’industrie chimique et des sciences de la vie est la production de produits chimiques organiques ou inorganiques contenant de l’azote, comme les engrais, l’aniline (utilisée dans la production de polyuréthane) et le caprolactame (utilisé dans la production de nylon). Les rejets de phosphore proviennent principalement de la production de produits chimiques inorganiques tels que les engrais minéraux.

Les données rapportées concernent les rejets d’azote et de phosphore dans les eaux de surface. L’industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie a réduit son impact sur les écosystèmes aquatiques grâce à une diminution de ses rejets spécifiques d’azote et de phosphore de plus de 70% depuis 2001.

Source: E-PRTR, DG Statistics
contains public sector information obtained under the Free Open Data License for Non-Commercial Re-use Flanders v. 1.0

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur (optimisation des fonctionnalités du site, partage de contenu sur les réseaux sociaux et collecte de statistiques). En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.