Planet → 

Transport et logistique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Opter pour des modes de transport durables

Le transport des matières premières et des produits finis a un impact important sur la performance d’un secteur en matière de durabilité.

L’industrie chimique et les secteurs des plastiques et des sciences de la vie optent principalement pour des modes de transport respectueux de l’environnement (pipe-lines, voies navigables intérieures, transports maritimes et ferroviaires). La route représente moins de 30% des volumes transportés, tandis que le transport par voies navigables et les pipe-lines sont d’une importance capitale. Ils représentent respectivement environ 30% et plus de 25% des volumes transportés. 

Le transport ferroviaire reste également un mode de transport important pour le secteur. Certaines entreprises ne disposent pas de capacités suffisantes de manutention des camions (stations de chargement et de déchargement) sur leurs sites et, pour certains produits chimiques, le transport routier n’est pas autorisé. En outre, le passage au transport routier augmenterait les embarras de circulation et les émissions de CO2.

La numérisation : une tendance importante dans la gestion de la logistique

La transformation numérique de l’industrie crée d’énormes possibilités d’améliorer les performances logistiques. Les technologies numériques jouent un rôle essentiel dans la création de connexions, le soutien de la collaboration et le partage d’informations à grande échelle. Elles permettent aux entreprises d’échanger des prévisions, des informations sur les stocks, des calendriers de livraison et des documents administratifs avec les clients et les fournisseurs en temps réel, en avance sur les flux de produits. Le résultat : un meilleur approvisionnement, une meilleure planification de la chaîne logistique et une meilleure gestion et manutention des produits. Le tout se traduit en fin de compte par une plus grande fiabilité de livraison, une meilleure utilisation des actifs et une sécurité accrue.

Selon le World Economic Forum (« initiative DTI »), la numérisation de la chaîne logistique pourrait créer de 40 à 70 milliards de dollars de valeur pour l’industrie chimique grâce à l’amélioration des achats, à la réduction des coûts logistiques et à une efficacité accrue des fonctions administratives de la chaîne logistique.

Le projet e-ECD est un exemple concret d’une telle numérisation et d’une telle collaboration entre toutes les parties impliquées dans le processus de nettoyage des citernes (c.-à-d. les entreprises chimiques, les prestataires de services logistiques et les stations de nettoyage des citernes). Pour sa part, la plate-forme numérique CargoStream entend favoriser une collaboration horizontale de la chaîne logistique entre chargeurs en regroupant leurs besoins en transport. essenscia prend de nombreuses initiatives pour mettre en œuvre e-ECD – projet pour lequel essenscia a remporté le ‘Responsible Care Award‘ en 2019 – parmi ses membres, de façon à améliorer la disponibilité et la sécurité de la chaîne logistique.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur (optimisation des fonctionnalités du site, partage de contenu sur les réseaux sociaux et collecte de statistiques). En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.