Back to all initiatives
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

En réutilisant intelligemment le dioxyde de carbone grâce à la coopération industrielle, l’entreprise chimique INEOS Oxide de Zwijndrecht, Messer Benelux et IJsfabriek Strombeek ont réussi à éviter, durant les 10 dernières années, 1 million de tonnes de CO2. Le CO2 libéré lors de la production d’oxyde d’éthylène est capté chez INEOS Oxide depuis 2010 et épuré pour être utilisé, entre autres, dans les brasseries, les cultures sous serre, la purification de l’eau, les hôpitaux et le transport frigorifique.

Il y a dix ans, INEOS Oxide à Zwijndrecht a commencé à capter le CO2 qui est libéré comme sous-produit lors de la production d’oxyde d’éthylène. L’oxyde d’éthylène est à la base des savons, des cosmétiques, des désinfectants, des poches de sang, des produits de lavage et des lubrifiants pour les éoliennes. Les flux de CO2 captés par INEOS sont épurés, liquéfiés et stockés temporairement par les entreprises de gaz industriel Messer Benelux et IJsfabriek Strombeek, et ce via la joint venture bECO2. Il s’agit d’un bel exemple de symbiose industrielle.

De la bière aux fleurs coupées

Le niveau d’épuration du CO2 est tel qu’il peut être utilisé sans problème dans le secteur alimentaire et médical. Pour les brasseries, l’utilisation du CO2 permet de protéger les fûts contre les incendies ou les explosions. En outre, le dioxyde de carbone apporte les bulles nécessaires dans la bière. Dans la culture sous serre, l’apport de CO2 stimule la croissance des plantations telles que les tomates ou des plantes aromatiques, mais aussi des fleurs coupées. En logistique, le CO2 est utilisé dans la carboglace, qui permet le stockage et le transport frigorifique des produits surgelés. Le CO2 entre également en jeu dans la purification de l’eau et pour divers traitements médicaux.

Une industrie climatiquement neutre 

Le captage et la réutilisation du CO2 – également appelé Carbon Capture & Utilisation (CCU) – fait partie des nombreuses pistes d’innovation possibles en ce qui concerne la transition vers une industrie climatiquement neutre, en plus, par exemple, de la production d’hydrogène durable, de l’électrification, de l’utilisation circulaire des matériaux et du recyclage chimique.